MAZAL – 2014

Yasmine (Recording Sessions)

_____________

_____________

LA PRESSE

LES CREDITS

Dans le sillage de Brian Jones, des Rolling Stones, les rythmiques de transe des gnawas du Maroc ont fasciné tant les jazzmen que les rockeurs.. Le cliquetis irrésistible des karkabous (castagnettesde cuivre) traverse le deuxième album d’ Aziz Sahmaoui…
Avec l’aide du producteur Sodi (Fela, Négresses vertes), Mazal réussit le parfait équilibre entre sons traditionnels et exubérance rock’n roll.
Extrait de l’article de François-Xavier Gomez (Libération, 22 novembre 2014)

Produced, recorded and mixed by Sodi, December 2013

Aziz Sahmaoui : lead vocals, n’goni, guembri, percussion
Alune Wade : bass, vocals
Adhil Mirghani : percussion, vocals
Hervé Samb : guitars, vocals
Cheikh Diallo : keyboards, kora, vocals

Naissam Jalal : flute
Michael Nick : violin
Niño Josele : flamenco guitar
Emile Parisien : saxophone
Rime Sahmaoui : vocals

_____________

_____________

L’ESPRIT

LES MORCEAUX

Une fusion prenant sa source dans les trépidations de la tradition gnaouiya et éclaboussant en geysers les autres continents de la musique… 2ème opus avec son gang maroco-sénégalais University of Gnawa, Mazal est à ce titre une éclatante réussite : l’afrorock (Inchallah, Jilala), la chanson maghrébine (Une dune pour deux, Mazal), le flamenco (Yasmine avec Niño Josele), le jazz (Water-line avec Emilie Parisien) et le blues mandingue (Baba Mimoun) y sont contaminés pour le meilleur : la transe !
Extrait de l’article de Jérémy Bernède (Midi Libre, 17 novembre 2014)

Dès les premières notes, la magie opère : quelques accords de mandole, des mélodies entêtantes, une voix lumineuse et un groove saharien qui invitent au voyage. Essaouira ? Grand Sud marocain ? Vallée du fleuve Sénégal ? Andalousie ? On ne sait pas vraiment où nous embarquent Aziz Sahmaoui et ses musiciens de l’University of Gnawa, mais on les suit les yeux fermés. Dans Water-Line, les chœurs masculins invitent à la transe, tandis que dans Lawah Lawah, le raï se métisse au flamenco, dans une fusion qu’on croirait sortie des faubourgs d’Oran. Sur Jilala, c’est une fureur toute hendrixienne qui s’exprime, et sur Yasmine, le virtuose de la guitare flamenca Niño Josele enjambe la mer Méditerranée pour un morceau délicat marqué par l’improvisation et la poésie.
Extrait de l’article d’Églantine Chabasseur (RFI Musique, 19 novembre 2014)

_____________

_____________

_____________

ياسمين

Yasmine

Yasmine

فوق ما زعمو شانك زين
غالي و نفيس يسحر العين
ربيعك من زمان و هذي سنين
منظوم، مفروش و لا خصُّ عوين
ربيعك من زمان و هذي سنين
منظوم، مفروش و لا خصُّ عوين

كاينة الفوضى ، كاينة
كاينة الفوضى ، كاينة

الربيع دافي وهواه عليل
الربيع نغمة و نسيم جميل
يمرح فاحضانو النهار و الليل
و يطير بجناحو كل خليل
يمرح فاحضانو النهار و الليل
و يطير بجناحو كل خليل

كاينة الفوضى ، كاينة
كاينة الفوضى ، كاينة

الربيع متبسم و صوتو حنين
ما يعرف سلاح ولا عندو دين
يفرح لوصولو غني ومسكين
ماعندو احزاب ولا يطمع فين
سافر، سافر منفي حزين
سافر وانفر ما نعرف وين

كاينة الفوضى ، كاينة
كاينة الفوضى ، كاينة

عزيز سحماوي

Plus grand que ce qu’ils prétendent
Enchanteur tu es, et par ta magie tu embaumes
Siècles et années, cycle divin
Âme dans l’infini souriante tel un baume
Printemps, œuvre céleste
Renouveau souverain

Agitations, croisades
Avalanches et mythes
Le monde se délite

L’azur et le soleil communient
Air doux et clément
Suaves soupirs, chants généreux
De tes ailes s’envolent, les amants heureux

Le printemps, de joie, rayonne
Douceur d’une lyre qui sonne
Espoir divin de lumière
Ignorant armes et religions
Doux bonheur caressant tous les hommes
Il sourit au temps, néglige profiteurs et partisans
Exilé, fuyant, je ne sais où, dans l’air
Mourant à l’horizon au rythme des saisons

Aziz S

Above all what they pretend,
Your worth is still beautiful, mystical and magical.
Centuries and years, divine circle,
Spring is smiling.
Its voice is smoothe and gentle,
Spring is heaven.

Agitation, crusades,
Avalanches and myths
The world is dying

Spring is warm, a healing air
It’s melody and beautiful breeze

In spring’s arms, days and nights are happy
And on its wings, all lovers fly

Spring is smiling,
Its voice is smoothe and gentle,
It does not know any war or religion.
The rich and poor are happy,
Peaceful and not greedy.
Exiled, running I don’t know where, in the air,
Dying within the horizon, in tune with the seasons.

Aziz S

_____________

_____________

_____________